Que vous soyez débutant, artiste amateur ou artiste expert, vous devez savoir quel support choisir pour mieux travailler. Un support est une surface solide sur laquelle une peinture picturale peut être reposée. Les toiles à peindre n’ont pas été pareillement utilisées, certaines sont restées minoritaires, d’autres sont apparues très récemment. Sans support, l’œuvre d’art n’existe pas. L’avenir des toiles de petites, moyennes et grandes dimensions pour la peinture, s’apprécie sans doute à travers les matériaux composites, probablement revêtus en surface d’une toile de lin, coton ou encore fibres synthétiques.

Les diverses matières pour une toile à peindre

Il existe trois types de matières pour une toile à peindre, à savoir le polyester, le lin et le coton. Ces deux dernières matières sont des concurrentes. Le lin est très résistant. Il peut rendre votre œuvre durable dans le temps. Vous pouvez faire de la peinture à l’huile ou de la peinture acrylique sur ce style de toile. Le lin convient pleinement aux peintres expérimentés en raison de son prix élevé. Au contraire, le coton est plus facile à obtenir pour les débutants en raison du coût d’achat inférieur. Il est aussi beaucoup moins robuste que le lin et va durer moins longtemps si vous désirez en faire une décoration. Quant à la peinture, vous pouvez pratiquer dessus de la peinture à l’huile. Au sujet des toiles synthétiques, notamment en fibre de polyester, la peinture à l’huile, les encres, ou encore l’acrylique peuvent également être bien utilisés. La méthode la plus couramment employée sur cette forme de toile est le glacis. La matière en polyester est aussi bien utilisée par les professionnels que par les amateurs.

La dimension du support de peinture

Il existe de nombreux formats de toile. Ces gabarits sont principalement choisis en fonction de vos goûts et plus particulièrement de vos besoins. En fait, si vous souhaitez réaliser une peinture très grande, vous devez choisir une toile de 195×130 cm. Inversement, si vous souhaitez réaliser un chef-d’œuvre en plus petit format, veuillez choisir le 12,5×12,5 cm. En ce qui concerne le portrait, il vous est recommandé de choisir une toile à peindre plus petite, afin de ne pas vous évader et rester focus sur le modèle. Mais surtout, ce petit format vous aide à stocker toutes les toiles peignées chez vous. Il nécessite un endroit de travail moins spacieux. Quelle que soit leur substance, les toiles se déclinent en différents formats allant du petit au plus grand. Le choix de la taille de toile peinture dépend principalement de vos idées de créations et de vos envies. Pour une peinture abstraite, les supports de grand format sont plus adaptés, car ils peuvent favoriser l’expression artistique. Une toile sur châssis nus de taille moyenne sera surtout parfaite pour un artiste débutant.

La toile lin : support considéré par les artistes peintres

Historiquement, le lin était utilisé par tous les peintres de renom. C’est pourquoi la plupart des œuvres de grands maîtres sont effectuées sur un châssis entoilé en lin. Ces types de toiles sont proposés avec plusieurs grains. Ces derniers peuvent être gros, moyens, fins ou extra-fins. Un gros grain stimule l’accroche de la peinture, mais il peut également gêner la réalisation des détails. Quant à l’extra-fin, la toile est parfaitement lisse, en raison de la finesse de son tissage. La toile de lin fine est un support le plus perfectionné pour les natures mortes, les portraits et les glacis. Elle peut être disponible à utiliser sans apprêt. De ce fait, il faut appliquer un enduit acrylique ou bien gesso, avant de peindre. Toutefois, les artistes peintres préfèrent généralement les toiles toutes faites avec enduit. Ces dernières peuvent être invisibles et transparentes. La toile est en conséquence de couleur lin ou ficelle. C’est un matériau noble, solide et épais, et ses fibres sont absorbantes. Selon la température et l’humidité, la toile de coton peut se détendre. En revanche, les toiles de lin ne se déforment jamais et gardent une bonne tension.

Bien préparer les supports : une des clés de réussite de la peinture

Il est bon de vouloir peindre, mais il vaut mieux être dans un support adéquat. Pour un résultat de qualité, pour une meilleure conservation, et également pour ne pas avoir de mauvaises surprises pendant le processus de création, il est préférable de bien préparer le support avant tout. La raison est que certaines matières vont être trop absorbantes, trop sensibles, trop fragiles, et du coup, cet état favorisera les fissures, les changements de ton et les moisissures. Une meilleure préparation nécessite deux phases. L’encollage est une étape permettant de coller et lier les fibres entre elles, afin de renforcer la ténacité. La surface se durcit et sert d’enveloppe hermétique pour résister aux agressions extérieures. Cette étape est essentielle pour une grande majorité des supports parce qu’elle permet de les conserver. Quant à l’enduction, l’enduit est utilisé sur l’encollage sec. Il peut recouvrir et standardiser la surface à peindre. Sa fonction est de recevoir, d’absorber et d’accrocher le tableau à la place du support lui-même d’une manière ou d’une autre.